Forum Créole !


Re: Chikungunia : les enfants guérissent plus vite !
De : jojo
Email :
Pays : europe
Date : 3 Feb 2006


http://www.lefigaro.fr/sciences/20060203.FIG0350.html?194531

Le décès d'un enfant lié au chikungunya[03 février 2006]

Le virus « de l’homme courbé », qui a déjà contaminé 50 000 personnes sur l’île de la Réunion, a atteint les Seychelles jeudi, où 2 000 personnes seraient touchées, a fait une première victime. Une femme de retour de vacances a été hospitalisé à Blois, avec « une forte suspicion » d’avoir été victime de l’épidémie moustiquaire, selon l’hôpital.
Le chikungunya est en « croissance exponentielle », selon le Dr Philippe Renault, épidémiologiste à la Réunion. Avec 50 000 personnes touchées, soit 7% de la population, l’épidémie a contraint les autorités réunionnaises à intensifier leur lutte contre le moustique vecteur du virus.

Un enfant de dix ans, mort le 13 janvier dernier à La Réunion, a été victime du virus, ce qui constitue le premier décès directement lié à cette maladie, a annoncé vendredi l'Agence régionale d'hospitalisation (ARH).

Vingt-six personnes sont mortes dans l'île depuis le début de l'épidémie, mais seul le cas d'un enfant de dix ans, décédé 24 heures après son hospitalisation pour une forte fièvre, «peut être directement lié à la maladie», a déclaré le directeur de l'ARH, Antoine Perrin.

«Nous n'avons pas d'autres éléments que le chikungunya pour expliquer le décès», a-t-il précisé, les tests biologiques effectués après sa mort et un examen par scanner n'ayant pas révélé d'autres pathologies.

«Les parents de l'enfant ayant refusé une autopsie, il s'agit d'un diagnostic par défaut».

L’océan Indien concerné

Nonobstant les conséquences touristiques, 10 000 nuitées d’hôtel ont été annulées ces dix derniers jours, selon le comité du tourisme de l’île, le virus traverse les océans. Aux Seychelles, le danger est pris au sérieux, puisque déjà 2 000 personnes ont été contaminées dans le mois de janvier. Et une autre île de l’océan Indien semble touchée. Madagascar a en effet vu une quinzaine de patients venir se plaindre dans les hôpitaux malgaches, présentant les symptômes de la maladie de « celui qui marche courbé » (la traduction littérale du terme swahili « chikungunya »). Forte fièvre, éruptions cutanées, courbatures dans les articulations… sans traitement médicamenteux ni vaccin existants.

Un nouveau cas en métropole

Le territoire français pourrait avoir connu son premier cas, jeudi, avec l’hospitalisation à Blois d’une femme de 51 ans, de retour de vacances à la Réunion. Les résultats des examens qu’elle a subit seront connus la semaine prochaine. Un cas de chikungunya avait déjà été déclaré le 11 janvier dernier, dans le Loir-et-Cher.








www.creole.org