Forum Créole !


Re: Re: Zion...vivre à la Réunion
De :
Email :
Pays :
Date : 15 Feb 2006


Il n'y a donc pas de racisme à la Réunion, c'est une très très grosse erreur je crois.

La Réunion est mélangé depuis le tout début de son peuplement, c'est à dire dans les environs de 1663, ce métissage n'a pas empecher les lettres patentes de Jacob de la Haye recommandant la ségrégation, et ils étaient métissé. bien au contraire on leur a demandé de faire un choix, de choisir leur "camp épidermique".

ensuite malgré le métissage il y a eu le Code Noir, les familles voulaient a tout prix oublier l'abatardissement de leurs ancêtres.

Il n'y donc pas de racisme à la réunion nombre de cas prouve le contraire.
La réunion a du mal avec la couleur noir, c'est d'ailleurs pourquoi on aime pas les malgaches, comoriens, mahorais à la Réunion, des réunionnais dont les ancêtres étaient surement comoriens malgaches ou mahorais insulte les nouveaux arrivants.

alors pour appuyer ce que je dis. je vais prendre des exemples concrets

Le Code Noir appliquant l'apartheid à la réunion malgré le métissage

La censure qu'a connu le maloya qui était décrit par certains comme une musique de sauvages pour Luc Donat et une sous culture ou sous musique par un général en chef des fazoi et oui le maloya était décrit comme une danse une musique de noir donc synonyne de noir? sauvage bien évidemment.

le changement de nom d'une rue à la Réunion la rue du ruisseau des noirs est devenu, rue du ruisseau, le mot noir dérangait?

le désir de notre ancien maire du Tampon de débaptiser la Plaine des Cafres, le mot Cafres dérangait?

le refus séculaire d'admettre le créole comme une langue tout simplement parce que le créole est défini par le larousse de 1924 comme un patois de nègre, parce que certains dise des gens qui parlent créole, qu'il parle le petit nègre. on dit bien aux enfants de la réunion de ne pas "kozé an nwar" n'est ce pas, ca sonne quelque peu raciste non. ca dérange tant que ca de parler en Nwar

une continuation du racisme colonial, puisque refuser d'accepter le créole à l'école par exemple, c'est donner raison à 4 siècles de mépris du noir, de déshumanisation, de racisme, d'asservissement.

le refus dans les années 80 de reconnaitre le vingt décembre comme jour férié à la réunion.

le refus d'accepter les cendres de Lacaussade alors qu'il demandait à mourir ici, parce qu'il était descendant d'esclave, alors qu'on a volontier fait venir les cendres de Leconste de Lisle qui lui ne demandait rien et qu'on sait qu'il était raciste traitant Lacaussade de poete de seconde zone et d'autre nom raciste.

et encore pleins d'autres exemples.

des connaissances mahoraises se font insulter de sale comore, on leur demande de rentrer dans leur pays. mais on voudrait marginaliser le probleme.

le métissage n'est pas une solution. je connais des personnes que l'on regroupe sous le nom générique de malbar, qui se refuse à cette idée, et on jusqu'a ignorer leur enfant parce que tro nwar

j'ai entendu dire par une copine non raciste aimants les blacks (ba oui elle est née en France), que les comoriens lui faisait plus peur que les malgaches parce qu'ils étaient plus noir, avec des termes comme boule de suif, c'est gentil ca?

alors arrétons, s'il vous plait, arretons, la réunion est né du racisme, elle est le produit du colonialisme qui a duré 300 ans sur notre histoire de 400 ans, on est le fruit du racisme. alors on voudrait nous faire croire qu'il n'y pas de racisme, notre mentalité a pris ses forces dans le fumier du code noir.

voila






www.creole.org