Forum Créole !


Re: Interiorisation et inferiorisation
De : Maronèr
Email :
Pays : La Rényon
Date : 25 Apr 2005


Etre créole n’est pas un crime

Excus a moin de rent dan zot conversation, mi voudrai donn mon avi, et excus à moin aussi de pa ékri en kréol moin lé tellemen kolonisé que mi gingn pa ékri a li, sèlmen moin na poin de complex mi accept mon par de francité, et mi considèr ke moin lé au minimum biling...

Voici ma vision de notre métissage
Alors, je me range totalement du coté de Dyanpar, nous sommes Réunionnais avant tout, et par la même occasion créole au sens qu'on l'entend chez nous aujourd'hui c'est à dire essentiellement métis. Et même, s'il devait exister des "pures races" sur cette îles, il faudrait faire comme si cela n'est pas vrai et se ranger du coté de la créolité et s'abstenir de dire que je suis un pur malbar par exemple, ce qui veut rien dire et qu'au mieux par je ne sais qu'elle baguette magique, on en reviendrai soit disant à soit même, à ses ancêtres engagés issus de la classe pauvre indienne venu coupé de la canne, et on risque d'être déçu puisque l'on ne retrouvera pas le prestige visé d'une haute caste hindou tels que les brahmanes par exemple. Ce qui espère trouver un ancêtre maharaja pour relevé la famille font fausse route. Etre un engagé illettré ou être ce que l'on est c'est à dire un bâtard, vaut mieux choisir d'assumé d'être soit même. On peu très bien être un bâtard d'apparence ethnique malbar et pratiquer l'hindouisme. Parce que si on cherche le bout, les dits pur race malbar ne sont ni plus ni moins que des hors-castes dans le système hindou... Et la pareille vaut mieux assumer d'être ce que l'on est. Ce qui ne doit pas nous empêcher de créer des liens avec l'inde et le pays tamoul et ne pas tout confondre, culture, religion, bollywood. Les films hindis ne sont pas des films tamouls faisons attentions de ne pas s'approprier n'importe quoi, à force de démailler et de vouloir rechercher la pureté dans l'ailleurs comme on l'a fait avec la symbolique de la couleur blanche à travers la France, en voulant encore plus d'assimilation, on arrive au résultat d'aujourd'hui à l’organisation de sa destruction, de soit même et de son environnement. En rejetant la créolité, et en allant chercher la pureté dans l'ailleurs, on remet en cause par exemple les rituels, et les normes de beaucoup de chapelles... qui ne sont pas aux normes hindous et qui doivent être basés sur des textes sacrés très stricte...

Si on ne créolise pas, l'ailleurs celui ci n'a t'il pas pour vocation d'être destructif pour la créolité et le réunionnais qui quoiqu'il arrive est créole ? Ne va t'on pas créer involontairement un système communaliste à la Mauricienne qui ne peut être synonyme de division du peuple. Qui consiste à gérer entre autres des relations sociales fondées sur les solidarités ethnoculturelles et d'exclure certains Réunionnais n'ayant pas pu entrer dans un cercle qui se refermera sur l'apparence ethnique et qui tentera de se radicaliser avec le système capitaliste, ou l'argent est roi. Que devront nous faire des réunionnais qui n'ont pas d'apparence marqué. Où devra t'il se ranger ? Va t'il lui aussi devoir créer sa caste ? Cela est à mon avis très dangereux, cultivons ensemble l'unité Réunionnaise qui à pour socle la créolité. Oui, je vous rejoins tous, il n'y qu'un seul peuple.


www.creole.org