Forum Créole !


Re: Re: racisme toujours présent
De : Maronèr
Email :
Pays : La Réunion
Date : 9 Apr 2005


Le Réunionnais ne verra qu'en son frère devenu plus humain que lui qu'un geste de trahison, et ce reniement de lui-même, lui est bien souvent plus qu'insoutenable. Pourquoi lui et pas moi ? Bien, que le seul espoir de devenir humain c'est d'adopter l'unique modèle imposé et existant, étant de nature humaine, mais ne le sachant pas, ayant été animalisé, possédant tout de même une conscience, qui me parle, je ne comprends pas pourquoi tout ce déni, qui me déchire de l'intérieur. Il faut être l'autre mais je ne pourrais jamais être l'autre. Cette abnégation me ronge les entrailles et m'aliène sérieusement. Il faut obéir aux maîtres, il en est ainsi et je comprends mon dominèr mais pourquoi malgré tout cela il faut que mon frère qui fait son blanc, me dénonce, recroqueviller sur moi même, il me garote, alors qu'il est le seul à me comprendre, à partager ma souffrance, mon humiliation, mon secret puisque même Dieu me diabolise. Je suis orphelin, résigné, je pleure de toute mes larmes, mais mes yeux sont secs, et même mes larmes m’abandonnent, je jalouse mes frères marrons, qui ont gouté au nectar de la liberté, il peuvent désormais comtempler le soleil, et même si je reçois l’ordre d’aller en tuer un, je sais qu’il pourra mourir en paix. Pour ma part, il ne me reste plus qu'a me réfugier et a m'isoler au plus profond de mon âme car je subit même l'abandon de mes frères, devenu komandèr, malgré eux. En attendant de trouver une occasion de kraser mon désespoir dans le maloya, de crier ma douleur, dans le chant qui est ma seule spiritualité ; je dois vraiment être ce diable que mon maître me répète sans cesse, ma conscience massacrer me parle : Mais qu'est ce que j'ai fait de mal ? Pourquoi je ne suis pas blanc, je veux bien être blanc, je le souhaite de tout mon cœur, mais ce n’est pas possible. Je ne comprends pas, je ne sais pas à qui m’en remettre, même dieu est blanc et ne veut pas de moi. Faut-il réellement trahir pour devenir humain ? Il semblerait que soit pourtant la vérité, dépiter, je dois alors obéir, aux règles coloniales, après tout, bien que mal nourri, c’est bien mon maitre qui me donne à manger et qui m’autorise à vivre.

La trahison est encore vécue par beaucoup de Réunionnais, l'émancipation par la symbolique couleur blanche et de l'homme blanc est encore d'actualité, et passé dans le camp colonial est l'unique espoir de sortir de la servitude mentale. Ainsi, quand notre teint de peau est plus clair que l'autre un sourire s'illumine sur le visage du Réunionnais...

Modifier l’état d’esprit Réunionnais devient urgent, et le premier colonialiste à combattre c’est nous, la décolonisation est combat contre soi même, pour qu’on ne répète pas l’histoire, notre histoire qui a été effacé volontairement, car avec cette mentalité, cet ostracisme, on va se retrouver de nouveau avec les gens de couleurs en bas de l'échelle sociale ainsi le métissage n'aura servit à rien, et on ne vaudra pas plus chère que n’importe quel pays occidentaux.

Merci Dyanpar d’avoir soulever la réalité, effectivement pour en finir avec le négationnisme, la Réunion multiculturelle (il y a qu’une seule culture qui est créole, certe mélangé mais il y en a qu’une…), la Réunion des races, des couleurs,des religions, des ethnies… qui est un paradis, est un mythe. Idem, il y a qu’une seule « race » celle des créoles, les religions, il y en a effectivement plusieurs mais si on enlève le folklore des « malbars » pas tous les malbars sont hindous ! il ne reste plus que la religion coloniale qui est plus que dominante, et les ethnies ne sont qu’illusion puisque apparence du à la magie du métissage. Cette allégorie n’est qu’un mirage, la réalité est tout autre chose la Réunion île métisse, île intense, n’est qu’un attrappe touriste qui se métamorphose en migrant comme par enchantement. Il n’y que eux qui y trouvent réellement leurs compte.

Restons kréol, Maronèr


www.creole.org