Forum Créole !


Re: racisme toujours présent
De : Maronèr
Email :
Pays : La Réunion
Date : 9 Apr 2005


Massacre de la conscience

On pourrait penser qu'étant "peuple arc en ciel, peuple du monde" tout est rose mais il en est pas ainsi et cela le touriste et le faux touristes ne peut pas le percevoir. Trop subjugué par sa personne etl l'illusion d'un paradis (il fait des comparaisons incomparables comme le réunionnais avec la france qui contribue systématiquement à diminuer la Réunion), il réalise quand même qu'au bout du compte qu'il a fait une bonne affaire en migrant, d'autant plus qu'on ne pas parler réellement d'expatriation étant dans un contexte Français, il n'y a pas beaucoup de risque, le retour est plutot facile et la vie très moderne. Il faut savoir que cela se paye, toute cette paix sociale à effectivement un prix, inconnu du migrant, assez exorbitant à mon avis nous avons la capacité d'intérioriser tout et entre autres celles de la domination... le Réunionnais lui-même est incapable de sortir ce qu'il a l'intérieur de lui (trop enfoui). Il vous dira que ce n'est pas vrai, qu'il ne faut pas revenir sur le passé... Signe que la plaie historique n'est pas cicatriser puisque l'on cultive le négationnisme et qu'on a pas pris connaissance avec notre histoire, notre mémoire. Ne compter pas sur lui pour vous dénoncer sa souffrance intérieure (le colonialisme auquel il se réfère le fait souffrir, souffrance qui n'a pas lieu d'être puisque ce colonialisme n'existe plus !). Ce secret, il ne le partagera pas. Il a pris pour habitude de souffrir intimement, il pense que cela est normal et fait parti de lui, il vit donc désormais avec. Le Réunionnais n’ayant pas pris conscience de son état d’esprit, de sa mentalité coloniale, ne peut pas comprendre à l’heure d’aujourd’hui que le colonialisme mental n’est pas génétique.

Ce faire malmener par l'étranger (le blanc), le Réunionnais l'accepte volontier, (comme au temps des komandèr), c'est à dire qu'il trouvera toute sorte d'argument pour justifier la malhonnêteté de certains migrants, alors que pour le même cas pour un de ses frères il est prêt à sortir le sabre. Le Réunionnais lui même accepte l'idée qu'il est envieux. C'est à dire qu'il est jaloux de lui même, lui même étant son semblable, attaché a son frère d'origines, de condition sociale...

Je transpose volontairement à l'époque du code noir, ainsi on pourra comprendre, je l'espère que le passé et le présent sont intimement lié et que cela explique (des phénomènes actuels), tout simplement parce que nous sommes un jeune peuple, 3 siècles et demi d'histoire, parce que nous sortons des flammes de l’enfer, celle de l'esclavage, un siècle et demi, (157 ans cette année) que l'abolition a été proclamée. Néanmoins cela ne veut pas dire que le 21 décembre 1848, que tout le monde était sortit de la servitude mentalement. On a fait venir ensuite les malbars, sur lequel on a retransmis sur eux l’esclavage, ainsi on a déguisé une pseudo liberté… on avance comme cela dans le temps et tout le monde a toute les époques avait l'esprit enchaîné, parce qu'il se référait à leur passé, il perpétuait tout comme les Réunionnais d'aujourd'hui leur colonialisme mental... Pour rester neutre, n'oublions pas que si la situation était insupportable pour les esclaves, les engagés, les esclavagistes n'étaient pas en reste, étant des êtres humains aussi, ils ont été très sévèrement perturber par les changements de l'histoire. L’histoire est l’histoire, nous ne pouvons pas changer l’histoire cependant nous pouvons changer notre avenir, ou en tous cas celui de nos enfants, celui de la Réunion futur, léguons leurs toute la richesse de notre île et emportons avec nous à jamais ses souffrances qui n’ont plus lieu d’être.



www.creole.org