Forum Créole !


Re: Re: Re: rant : dann kisa zot i krwa èk kosa zot i fé. la rigol lé gran
De : Maronèr
Email :
Pays : La Réunion mi èm aou !
Date : 8 Apr 2005


La Réunion rencontre effectivement les problèmes de tout pays, aussi petit qu’il soit. Notamment celui des flux migratoires qui ont toujours existé dans l’histoire de l’humanité, l’unité humaine existe réellement, mais nous devons accepter la diversité, qui fait notre propre enrichissement. Ainsi, même si je combats pour l’identité réunionnaise, je suis contre le repli identitaire… Quand un de mes frères américains, africains, européens, indiens, asiatiques… de toutes religions qu’ils pratiquent ou pas … est libre, heureux, nage dans le bonheur… je dois l’être aussi. Les êtres humains sont liés par delà notre inconnaissance du monde, par delà les frontières géopolitiques qui ne sont que fictives puisque instaurés par l’homme lui-même. Qui a réellement raison dans un conflit de territoire, tout le monde puisque chacun à sa part de vérité, mais l’autre ne le sait pas, noyé dans l’ignorance, chacun étant voilé par son cloisenement, ne valent pas plus que les réunionnais en se faisant la guerre, ils sont des aveugles dans la nuit. Avant les frontières l’homme circulait librement sur différents territoires appelés pays aujourd’hui ainsi la division humaine aux noms d’une race, d’une couleur, d’une religion, d’une culture… est né. Les différents échanges de cultures, langues… ont toujours existé, et cela continuera. Ce n’est ni plus ni moins ce que l’on nomme mondialisation d’aujourd’hui. Cependant, une division ne doit pas en colonisé une autre. Puisque cette logique fondée sur l’ignorance met en péril l’humanité elle-même.

Je pense qu'on peut encore dire aujourd'hui qu'il n'y a pas réellement de racisme, jusqu'à quand, je ne serais le dire... Cela serait dommage d'importer le racisme, tout comme tout autres choses négatives qui se superposent à notre réalité. Cela dépendra beaucoup de l'attitude des nouveaux migrants et de ceux qui sont déjà là. S’il cultive la différence, le Réunionnais s'en apercevra tôt ou tard et on ne fera pas bon ménage. Enfin, ce qui commence à se faire sentir, c'est qu’à chaque fois que le créole ouvre une porte, il a en face de lui un français, alors qu'ils ne sont qu'une minorité (visible), et il occupe une place enviable dans la société dans la mesure ou le créole d’aujourd’hui, le jeune tente de comprendre ce qui se passe réellement sur ce petit paradis, qui à perdu toutes ses vertus, au nom de l’identification française… Cela ne fera qu’agrandir la frustration ambiante, les chiffres officiels sont dissimulés dans l'assimilation ainsi on n'informe pas le réunionnais, pas besoin de savoir puisque nous sommes français à part entière ou entière à part comme l’a si bien écrit Isabelle Tal, les Réunionnais en France, édition entente, premier livre que j'ai lu sur la condition des réunionnais, très poignant, mais très instructifs, même si c'est à l'époque du BUMIDOM, le passé est encore présent... même le TER semble ambigu peut être que l'INSEE à de vrai chiffre à moins que se soit les RG !

Restons kréol, Maronèr


www.creole.org