Forum Créole !


Re: La Frans abizèr ,dominatèr i kontinyé touf anou .
De : Maronèr
Email :
Pays : La Réunion
Date : 13 Mar 2005


La Réunion a bien une identité, et en tant que membre du M.P.C.P.R. Mouvement Pour la Conscience du Peuple Réunionnais, nous soutenons toutes les actions allant dans ce sens, vers la fin de l’année nous organisons une action qui aura pour but la reconnaissance du peuple Réunionnais par les Réunionnais. Cette action intitulé : lo mavéli li mèm nout lidentité, se traduira, par la mise en place du drapeau Réunionnnais dans les lieux publiques tels que les communes, la région, le département… Ce drapeau symbolique prouvera qu’un peuple existe bien dans cette région du globe. Et participera à valoriser l’homme réunionnais dans son contexte local et internaltional. Puisque nous partons gagnant une multitude d’associations réunionnaises culturelles et autres seront contactés, nous comptons sur leurs soutiens pour faire plier les pouvoirs publiques locaux. Des pétitions circuleront et d’autres petites actions viendront conforté l’action de la fin de l’année qui restera nous l’espérons une belle surprise… Si des personnes ont des idées anticoloniales, elles peuvent bien entendu nous en faire part. D’autres info, bientôt.

Nous partageons donc le même combat et nous sommes complémentaires une prise de contact se fera d'ici peu si vous le souhaitez :

Donc en effet, a l’heure où les Réunionnais se réapproprient leur culture, comment peut-on oser affirmez qu’il n’y a pas d’identité Réunionnaise. Tout peuple sur cette terre a une identité, et a le droit d’en avoir une, la Réunion n’est pas épargné heureusement. Enfant du monde, de l’humanité, de Dieu, de l’univers ne suffira pas à régler les injustices et les inégalités dans notre pays. Si nous souhaitons nier l’identité Réunionnaise qui existe quoiqu’il arrive, nous continuerions à être « dan lo fénwar » ce qui sera à l’avantage de certaine personne peu scrupuleuse. A travers notre identité commune nous pouvons comprendre notre histoires présenter sous un faux jour pendant longtemps ainsi que notre place dans ce monde présent et futur. Le fait de ne pas avoir d’identité Réunionnaise en arrangerait plus d’un qui souhaiterais peut être continuer à abuser de la crédulité de certain Réunionnais. Aurait-on peur d’une prise de conscience de l’identité Réunionnaise ? Pourquoi cette appréhension face à ce facteur inconnu ? Soulèverait-elle toute seule des tabous réunionnais dévoilé au grand jour ou bien encore des réalités Réunionnaises emprisonnées dans une paix sociale payés à un prix exorbitant de la part de chaque Réunionnais ? Qui en bénéficie ? Celui ci ayant pris l’habitude de tout prendre sur lui. Notre identité nous en avons besoin, elle est fondamental pour nous construire ici à la Réunion d’une part et d’autre part pour renforcer la solidarité Réunionnaise mais aussi elle nous est vitale quand nous sommes amenés à sortir de l’île. Une identité forte fera reculer l’oppressante domination culturelle actuelle. Notre identité ne s’arrête pas aux fêtes culturelles, cultuelles chinoises (…), à la commémoration de l’abolition de l’esclavage ou aux marches sur le feu pour certains de nos semblables… Ce type d’identité ethno-culturelle est une quête personnelle propre à divers Réunionnais. Ces archétypes identitaires, se situe bien en dessous de l’identité réelle et majeur Réunionnaise qui elle est bien plus magistral puisque chaque Réunionnais est tous cela à la fois. Si les Réunionnais ne se sont pas tous appropriés leurs vastes cultures et dans son intégralité, cela viendra un jour. Aucun Réunionnais ne peut affirmer avec certitude qu’il n’a pas tel ou tel origine. A ce propos qu’il n’oublie pas que nous sommes tous parentés. Et si il en était autrement, il nécessiterait d’en faire abstraction pour pérenniser l’harmonie de ce pays puisque nous sommes bien d’accord une communauté même minoritaire ne devrait pas avoir emprise sur une autre(s). De même sa culture ne devrait pas étouffer les autres qui demande à s’éveiller, celles-ci faisant parties intégrantes de chaque Réunionnais. Sinon cela reviendrait à remettre en question et à l’ordre du jour les fondements de notre société qui ne sont pas basé sur des ethnies, des communautés raciales (…) comme d’en d’autres pays dans cette démocratie personne ne veut de la loi du plus fort, du plus privilégié, ou du plus riche... Ce qui n’aurait plus aucun sens, notre peuple est basé sur la tolérance des uns et des autres, notre métissage pluriels étant son témoin. Ce qui nous amène à poser une question qui nous semble intéressante qui ne veut pas de l’identité réunionnaise ? Pourquoi ?

Restons kréol Maronèr,



www.creole.org